Serious play et serious game, le moyen et la manière

Laisser un commentaire
Serious Games

Temps de lecture : 3 minutes

Finalement, quelle est la différence entre un serious game et un serious play ?

Hors de question qu’on se contente des évidences : juste que le premier est un jeu alors que le deuxième est un jouet, tous les deux ayant été transposés au monde sérieux de l’entreprise…

On n’arrivera pas à les définir correctement tant que nous n’aurons pas défini ce que sont le jeu et le jouet. Et croyez-moi, de grands penseurs se sont déjà bien cassés les dents sur ces concepts !

Qu’est-ce qu’un jouet ?

Jouet : n.m.Objet conçu pour amuser un enfant.
Larousse

Catastrophe ! Amuser un enfant, sérieux ?
Le poulet en plastique de votre chien, celui qui couine, n’est donc pas un jouet ?
Pire, le hand spinner sur votre bureau, avec lequel vous jouez en réfléchissant, n’est donc pas un jouet.

Le plus dérangeant dans cette définition reste l’idée que les jouets ne seraient réservés qu’aux enfants, puisque l’adulte a des choses bien plus sérieuses à faire (comme par exemple écrire ce genre de définition…). Je préfère croire que le jouet, ou plutôt ce qu’on en fait, c’est avant tout une raison d’exister.
Si nous restions donc sur la première partie, à savoir « objet conçu pour amuser » ? Pas mal non ?

Dans le jouet, il y a des notions d’implication, de manipulation, de curiosité, de causalité, de découverte. Le jouet n’a aucune utilité clairement définie, et c’est la manipulation de l’objet qui va laisser le joueur en découvrir une, et en conséquence lui apporter un certain plaisir. Bref, c’est bien plus un moyen qu’une manière.

Aller, on se lance :
Le jouet est un moyen d’atteindre l’amusement.
On tient un bon truc là.

Et du coup qu’est-ce qu’un jeu ?

Jeu : n.m. Activité d’ordre physique ou mental, non imposée, ne visant à aucune fin utilitaire, et à laquelle on s’adonne pour se divertir, en tirer un plaisir.
Larousse

Ah voilà du bon boulot ! On y trouve plein de concepts intéressants. Analysons un peu tout ça…

La notion de « non imposée » est magnifique. D’ailleurs, ne serait-ce pas là la frontière entre jouer et travailler ?
Il y a des dizaines de jeux qui nous poussent à réfléchir, à optimiser, à classer, à ranger, à épurer, à produire, à calculer, à planifier, à convaincre, à comprendre… A bosser quoi ! Et pourtant on y prend du plaisir. La notion de contrainte semble essentielle pour différencier le travail du jeu.

L’idée de n’avoir aucune fin utilitaire autre que de prendre du plaisir constitue également une parfaite caractéristique du jeu. Si vous m’imposez une tâche à réaliser en m’expliquant pourquoi je dois le faire, je bosse pour vous. Si vous me proposez cette même tâche de façon divertissante sans aucune obligation et que je l’accepte, nous jouons ensemble. Et pourtant, je ferai la même chose !

Un jeu jouit enfin d’une espèce d’auto-suffisance, contrairement au jouet. Les joueurs se mettent d’accord sur un ensemble de règles préétablies par le jeu lui-même, utilisent un matériel dédié et respectent quelques conventions sociales. Et voilà le jeu lancé ! Il ne suffit que de suivre les règles, la méthode, bref la manière.

Le jeu serait une manière d’atteindre l’amusement.
C’est top ça !

Le moyen et la manière

La ludification consiste à transposer des mécanismes ludiques dans le monde de l’entreprise.

Vous vous en rappelez ? Et bien ceci passe en particulier par les deux concepts que sont le serious game et le serious play.

Si l’utilité du jeu et du jouet consiste en l’atteinte de l’amusement et la prise de plaisir, celle du serious play et du serious game est bien plus sérieuse ! C’est d’atteindre les objectifs de l’entreprise.

Voici donc une proposition de définition pour ces deux concepts :

Serious play : n.m. Moyen amusant d’atteindre un objectif d’entreprise.
Serious game : n.m. Manière amusante d’atteindre un objectif d’entreprise.
– LudibuL

Parce que le jeu catalyse nos compétences, savoir-être et savoir-faire avec bien plus d’intensité que le travail, la force de ces deux concepts est d’obtenir des collaborateurs une implication forte, en récompense de quoi, ils prendront un plaisir fou à atteindre leurs objectifs !

Publié par

Make our Jobs great again ! C'est la mission de LudibuL, des serious games sains et efficients au service des entreprises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s